Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2017

Étienne de la Boétie, Vers français

 

                    Étienne de la boétie,vers français,dans Œuvres complètes,ii,sonnet,poésie amoureuse,fidélité,éloge         

Ores je te veux faire un solennel serment,

Non serment qui m’oblige à t’aimer davantage,

Car meshuy je ne puis, mais un vray tesmoignage

A ceulx qui me liront, que j’aime loyaument.

 

C’est pour vray, je vivray, je mourray en t’aimant.

Je jure le hault ciel, du grand Dieu l’heritage,

Je jure encor l’enfer, de Pluton le partage,

Où les parieurs auront quelque jour leur tourment ;

 

Je jure Cupidon, le Dieu pour qui j’endure ;

Son arc, ses traicts, ses yeux & sa trousse je jure :

Je n’aurois jamais fait : je veux bien jurer mieux.

 

J’en jure par la force & pouvoir de tes yeux,

Je jure ta grandeur, ta douceur & ta grâce,

Et ton esprit, l’honneur de ceste terre basse.

 

Étienne de la Boétie, Vers français, dans Œuvres complètes,

II, édition par Louis Desgraves, Conseil général de la

Dordogne/William Blake & Co, 1991, p. 121.

 

 

29/07/2014

Étienne de la Boétie, Sonnet XXII, dans Œuvres complètes

th-2.jpg

Quand tes yeux conquerans estonné je regarde,

J’y veois dedans à clair tout mon espoir escript ;

J’y veois dedans Amour luy mesme qui me rit,

Et m’y mostre, mignard, le bon heur qu’il me garde.

 

Mais, quand de te parler par fois je me hazarde,

C’ets lors que mon espoir desseiché se tarit ;

Et d’avouer jamais ton œil, qui me nourrit,

D’un seul mot de faveur, cruelle, tu n’as garde.

 

Si tes yeux sont pour moy, or voy ce que je dis :

Ce sont ceux là, sans plus, à qui je me rendis.

Mon Dieu, quelle querelle en toi mesme se dresse,

 

Si ta bouche & tes yeux se veulent desmentir ?

Mieux vaut, mon doux tourment, mieux vaut les despartir,

Et que je prenne au mot de tes yeux la promesse.

 

Étienne de la Boétie, Sonnet XXII, dans Œuvres complètes,

 Introduction, bibliographie et notes par Louis Desgraves,

William Blake and C°, 1991, II, p. 154.

 

21/02/2014

Étienne de la Boétie, Œuvres complètes, Sonnets

 

Étienne de la boétie,Œuvres complètes,sonnet,poème d'amour,cupidon,serment

                          Sonnets            

                               X

 

Ores je te veux faire un solennel serment,

Non serment qui m'oblige à t'aimer davantage,

Car meshuy je ne puis ; mais un vrai tesmoignage

À ceux qui me liront, que j'aime loyaument.

 

C'est pour vrai, je vivrai, je mourrai en t'aimant.

Je jure le hault ciel, du grand Dieu l'héritage,

Je jure encor l'enfer, de Pluton le partage,

Où les parjurs auront quelque jour leur tourment ;

 

Je jure Cupidon, le Dieu pour qui j'endure ;

Son arc, ses traicts, ses yeux & sa trousse je jure :

Je n'aurois jamais fait : je veux bien jurer mieux,

 

J'en jure par la force & pouvoir de tes yeux,

Je jure ta grandeur, ta douceur & ta grace,

Et ton esprit, l'honneur de cette terre basse.

 

Étienne de la Boétie, Œuvres complètes, II, introduction, bibliographie et notes de Louis Desgraves, Conseil général de la Dordogne / William Blake ans Co, 1991, p. 120.