Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2021

Gaspara Stampa, Poèmes

450px-Camerini_-_Donne_illustri,_1870_(page_56_crop)_Gaspara_Stampa.jpg

Vous qui écoutez mes poèmes,

ces tristes, tristes voix, ces accents désolés

de mes lamentations, échos de mon amour

et de mes tourments sans pareils.

 

si vous savez, en nobles cœurs, apprécier la grandeur,

j’attends de votre estime

pour mes plaintes mieux que pardon, acclamation,

leur raison étant si sublime.

 

J’attends aussi que plus un dira : « Heureuse

est celle qui, pour le plus illustre idéal,

a subi si illustre épreuve !

 

Ah ! que n’ai-je eu la  chance de ce grand amour,

grâce à un si noble seigneur !

Je marcherais de pair avec telle héroïne ! »

 

Gaspara Stampa, Poèmes, traduction Paul Bachmann, Poésie/Gallimard, 1991, p. 57.

Écrire un commentaire