Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2021

Wulf Kirsten, attraction terrestre

kirsten.jpg

une maladie des yeux

 

comment sommes-nous arrivés

au terme d’une l

longue marche à pied

à travers les solitudes profondes du Macklembourg,

à cette gare oubliée

complètement décrépite,

de Basedow, souvenir

d’une maladie des yeux,

mais nous n’avons vu que des décombres,

le lieu n’avait rien d’autre

à offrir, pas d’autre solution

que de traîner et d’attendre,

en proie au sentiment angoissant :

aucun train ne s’arrêtera plus,

comment donc sortir

de ce trou perdu ?

 

Wulf Kirsten, attraction terrestre, traduction

Stéphane Michaud, La Dogana, 2020, p. 51.

Écrire un commentaire