Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2019

Arbres d'hiver

IMG_1729.jpg

IMG_1727.jpeg

IMG_1719.jpeg

IMG_1029.jpeg

23/03/2019

Honoré de Balzac, Correspondance I, 1809-1835

gU7S8w_TbYw50Kxibv7_VrlNMko@500x300.jpg

À Marceline Desbordes-Valmore, Paris, fin avril 1834

 

   Il m’est arrivé deux petites lettres trop courtes de deux pages, mais toutes parfumées de poésies et qui sentaient le ciel d’où elles venaient, et qui m’ont rappelé comme les plus beaux endroits d’une symphonie de Beethoven, les deux jours que j’ai eus de vous, en sorte que, ce qui m’arrive rarement, je suis resté les lettres à la main, pensif, me faisant un poème à moi seul, me disant — Elle a donc conservé le souvenir d’un cœur dans lequel elle a pleinement retenti, elle et ses paroles, elle et ses poésies de tout genre, car nous sommes du même pays, Madame, du pays des larmes et de la misère. Nous sommes aussi voisins que peuvent l’être en France la prose et la poésie, mais je me rapproche de vous par le sentiment avec lequel je vous admire, et qui m’a fait reste une heure de dix minutes devant votre portrait au Salon. […]

 Honoré de Balzac, Correspondance, I (1809-1835), Pléiade / Gallimard, 2006, p. 853

18/01/2019

Au bord de la Dordogne

DSC_0001.jpeg

DSC_0008.jpeg

DSC_0019.jpg

DSC_0029.jpg

DSC_0055.jpg

26/12/2018

Au bord de l'eau (Périgord), arbres et reflets

IMG_0110.jpeg

IMG_0699.jpeg

IMG_1028.jpg

IMG_1027.jpg

IMG_1029.jpeg

09/12/2018

Images de Venise

DSC_0014.jpg

DSC_0072.jpg

DSC_0077.jpg

DSC_0095.jpg

DSC_0121.jpg

22/11/2018

Figures de l'art roman

IMG_0007.jpeg

IMG_0011.jpeg

IMG_0020.jpeg

IMG_0004.jpg

 

 

 

21/11/2018

Ana Tot, mottes mottes mottes

 Unknown.png

l’éternel détour

 

expulsé s’entend

sans retour

définitif pourtant

qu’est-ce que c’est

le déversé est absorbé

le répandu évaporé

 

une seule plongée

dans la même eau

pas davantage

mais la rivière l’ignore

au demeurant s’écoule

et s’écoulant demeure

 

irréversible est vue d’esprit

qu’espoir et désespoir

à parts égales égarent

 

le ponctionné quand on y pense

si ça nous chante o l’y reverse

dans le cours d’eau ou d’autre chose

ou dans le cours tout court des choses

 

Ana Tot, mottes mottes mottes, le grand os,

2018, p. 54.

11/11/2018

Quelques oiseaux

DSC_0071.jpg

DSC_0080.jpg

DSC_0093.jpg

 

DSC_0122.jpg

DSC_0087.jpg

02/11/2018

Au bord de l'étang

IMG_0636.jpg

IMG_0639.jpg

IMG_0720.jpg

14/10/2018

Images du ciel en automne (Périgord)

IMG_0886.jpg

IMG_0888.jpg

IMG_1203.jpg

IMG_0887.jpg

05/10/2018

Images d'été (Bretagne)

IMG_0746.jpg

 

image d'été 2.JPG

images d'été,bretagne

 

17/09/2018

Baie de Crozon (Finistère), plage et rocher à marée basse

IMG_1445.jpg

IMG_1446.jpg

IMG_1460.jpg

IMG_1458.jpg

 

09/09/2018

Art roman : église bénédictine de Maillezais, Vendée

IMG_1470 (1).jpg

IMG_1471 (1).jpg

IMG_1474.jpg

IMG_1476.jpg

IMG_1468.jpg

03/09/2018

Reflets dans la rivière (le Coly, Dordogne)

IMG_1362.jpg

 

IMG_1361.jpg

 

IMG_1358.jpg

 

IMG_1360.jpg

29/08/2018

Ruines du château de Saint-Paul Roux (Camaret-sur-Mer)

Château Saint-Paul Roux.JPG

 

Saint-Paul Roux (1861-1940)