Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2018

Rolando Alberti, Magique, extrêmement

              Rolando-Alberti-300x300.png

Érection

 

De petits flocons de neige

descendent du ciel gris

fondant à terre comme de petits désirs.

Tu es mon petit flocon de neige

une pente sans terre

un regard sans rencontre.

Être qui vécut dans ma petite éternité

voyageant dans les méandres comme la prière d’un dieu,

pensée qui devient chair

comme l’acte fécondateur

déesse ensorceleuse qui te montra dans l’autre

à l’homme en marche noyé dans les océans du temps.

 

Rolando Alberti, Magique, extrêmement, traduit de l’italien

par François Bordes, dans L’étrangère, n° 47-48, automne 2018, p. 167.

 

Écrire un commentaire