Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2021

Max Jacob, Le cornet à dés

                                  csm_max-jacob001_7070ab954f.jpg

Je me déclare mondial, ovipare, girafe, altéré, sinophobe et hémisphérique. Je m’abreuve aux sources de l’atmosphère qui rit concentriquement et pète de mon inaptitude.

 

Un incendie est une rose ouverte sur la queue ouverte d’un paon.

 

Un ours qui dansait quitta la place du village et alla pisser contre un mur.

 

Pour se venger de l’écrivain qui leur a donné la vie, les héros qu’il a créés lui cachent son porte-plume.

 

Max Jacob, Le cornet à dés, dans Œuvres, 2012, p. 361, 361, 363, 365.

Écrire un commentaire