Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2017

Benjamin Péret, Le grand jeu

Péret.jpg

Testament de Parmentier

 

Pomme de terre qu’as-tu fait de ta mère

 

Ma mère était une putain

qui n’avait pas de robe de chambre

 

Pomme de terre qu’as-tu fait de ton père

 

Mon père était un ivrogne

qui m’écrasait sur son nez

 

Pomme de terre tu vas mourir

et ta peau drapera plus d’un fantôme

égaré dans de noirs escaliers

mais avant regarde-toi dans ton miroir

et dis-moi s’il va pleuvoir

 

Benjamin Péret, Le grand jeu, Poésie / Gallimard,

1969, p. 187.

 

Écrire un commentaire