Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2018

Maryline Desbiolles, Poèmes saisonniers

         Maryline-Desbiolles_.jpeg

buis l’odeur

du buis reçue brève et

insistance (comme le ui de son nom)

en pleine joue bouche et même palais

odeur tout de suite perdue

le souvenir du buis ne sent rien

 

Maryline Desbiolles, Poèmes saisonniers,

éditions Telo Martius, 1992, np.

Écrire un commentaire