Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2017

Ernst Jandl, Retour à l'envoyeur

                       Jandle.jpeg

Le merle

 

Y a le merle qui m’a dit

serait un bon début

pour un poème ; mais le merle

ne m’a rien dit.

impossible pour lui.

plutôt penser que j’ai chassé

le merle, mais si oui très peu,

voire tiré dessus

quand j’aimais mon fusil

plus que les merles.

que cette chose soir arrivée

je n’ose l’affirmer

ni même que je l’ai tué

au cas ou j’aurais tiré

vraiment tiré sur lui

malheureux merle.

 

Ernst Jandl, Retour à l’envoyeur,

traduction de l’allemand Alain Jadot et

Christian Prigent, grmx éditions,

2012, p. 66.

Écrire un commentaire