Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2017

Claude Ber, il y a des choses que non

              Claude Ber, Il y a des choses que non, nous tous tant que nous sommes

Nous tous tant que nous sommes

 

Au ventre des tulipes s’ouvrant sur les pistils

l’élan vivace et sa poussée

intense

dans le matin.

À l’horreur sa gorge mutique

dans l’ici douloureux et dérisoire de sa répétition

son grelottement de tôle tremblée versant soudain dans la théière

une lampée de vie

ébouillantée.

 

Qu’est-ce qui reste, demande-t-elle, une fois rabattu le caquet

de la parole sur son impuissance ?

Qui saura, je dis, arraisonner la langue à l’impossible ? La

voilà qui se couche c

hien tremblant, la queue entre les pattes

au seuil de l’inutile.

Pitié pour ceux qui s’obstinent et peinent aux mots comme

au silence. En l’un et l’autre rien que nos histories

de peu. Dans le débris de syllabes, il y a du vrai de nous. Et toujours l

es démunis s’entêtent à formuler.

Je ne, je n’ai, nous ne

contre le trop grand tout de tout

dans son muet et

sa violence.

[…]

 

Claude Ber, Il y a des choses que non, Bruno Doucey, 2017, p. 87.

 

Écrire un commentaire